Du jour où on devient parent, on essaie au maximum d'éveiller, puis d'apprendre tout un tas de choses à notre merveille... Manger, marcher, parler,...

Puis tes enseignements finissent parfois par te dépasser...

A l'aube de sa troisième année, Loulou est en plein apprentissage de la propreté, pour le coup, Chéri et moi ne nous sommes pas mis la pression et ça semble fonctionner pas mal : Loulou est demandeur, il progresse même à pas de géants, tant et si bien que les journées à la crèche se passent sans couche depuis un bon moment, et dès le 1er coup ça a marché !

Mais pour aller et revenir de la crèche, il faut prendre le bus, et on a même 5 arrêts ! Quand on compte l'attente, il faut presque 1/2 heure entre le moment du départ et le moment de l'arrivée !

Le matin, pour être plus zen, Loulou enfile une petite "culotte-couche", une de ces culottes absorbantes...

Mais le soir, grisé par toute une journée de "fesses à l'air" (façon de parler hein, Loulou porte des boxers et un pantalon, c'est pas une crèche nudiste non plus...), Loulou refuse souvent de mettre sa petite culotte absorbante... alors on fait un petit tour aux toilettes et on file attendre notre carosse...

Mais pas l'autre soir...

L'autre soir, au moment de partir de la crèche, je pose la question rituelle à Loulou :

"Loulou, on va faire pipi avant de partir ?"

"Non, pas envie !"

"Heu... Loulou, on va attendre le bus, le trajet est long, tu es sûr que le zizi ne veut pas faire pipi ?" (Oui, je parle à mon fils de son zizz comme si c'était une personne si je veux...)

"Non, pas envie !" (J'te jure que pourtant, Loulou est pas avare de paroles, mais là, visiblement il avait pas d'inspiration pour un dialogue plus sophistiqué...)

"Et les fesses, les fesses ne veulent pas faire caca, t'es sûr hein ? Tu sais, on n'a pas de pot dans le bus !" (Oui, oui, je parle aussi de ses fesses comme si elles étaient douées d'une volonté...) (Puis je précise aussi qu'il n'y a pas de toilettes dans le bus, ce sont des transports en commun, pas un car grand voyageur...)

"Non, pas envie, pas envie et pas envie !" (Doit y'avoir une nana à la crèche qui répète trois fois les trucs quand elle s'énerve, parce que ça peut pas être moi, non, moi je fais pas ça... jamais jamais jamais...)

On est donc partis attendre le bus, juste devant la crèche...

En juillet, à Lyon, dans notre quartier plus précisément, les bus sont en horaires d'été... il passent d'abord 1 semaine en "horaires vacances scolaires" (c'est à dire "y'en a pas beaucoup") puis ils attaquent ensuite les "horaires d'été" (en gros, "1 tous les 36 du mois")... l'attente peut être longue, mais avec Loulou on a nos p'tites habitudes pour patienter... elles vont de "tu veux un gâteau Loulou" à la p'tite chanson "Allez, le bus ! Allez, le bus, alleeeez !" dont Loulou connait les paroles par coeur ! (trop fort mon fils, je sais...) en passant par le jeu des "elle est de quel couleur la voiture ?" (Mais là c'est vite chiant, parce qu'on dirait que maintenant, toutes les voitures sont noirs, grises ou blanches...)

Puis enfin, le bus arrive, bondé, forcément, car autant l'hiver il est rempli de travailleurs qui rentrent chez eux, autant l'été, il est juste plein parce qu'il est rare...

Qui dit "bus rare", dit "places chères", alors forcément, Loulou s'asseoit sur les genoux de maman (Qui a juste eu un petit pétage de plomb pour virer les ados nonchalents qui occupent les places prioritaires) (Faut pas déconner non plus).

Le trajet commence, tranquillement.. quand Loulou me regarde et me dit :

"Il a fait caca Loulou"...

...

"Comment ça "tu as fait caca ?" où ça ??!!" (Avec quand même un brin d'angoisse dans la voix...)

"Dans la culotte..."

A ce moment là, j'ai constaté que les mots "compassion" et "empathie" ne faisaient pas parti du vocabulaire des autres sales ***** voyageurs qui ricanaient... bande de....

"Mais Loulou, je t'avais dit d'aller aux toilettes avant de partir, tu vois, fallait écouter maman ! Et comment on va faire maintenant ?!!"

(Au secours, quelle texture ? Si je me lève je vais en avoir partout ? et si je gardais les bras bien serrés autour de ses fesses, y'a moyen de contenir le truc ? Je bouge ? je bouge pas ?!!!)

J'étais en proie à sorte de tempête intracranienne quand Loulou m'a regardé, avec ses yeux tous pleins de grand cils qui lui font un regard à tomber et son sourire ravageur pour me dire :

"Naaaaan Maman, c'était une blaaaaaague"...

Loulou, 2 ans et 10 mois, futur star du stand up...

Et toi, tes p'tits bouts ? Ils te font des blagues ?

A bientôt !