La rentrée, je t'en ai parlé... Les larmes, il y en a eu... surtout du côté de la Maman pour tout dire hein, parce que forcément, Loulou, la séparation, il connaissait vu qu'il allait à la crèche tous les jours...

Passé le 1er jour, la 1ère dépose et la 1ère récupération, j'ai bêtement pensé que c'était fait, Loulou avait aimé sa première journée, voilà, il avait fait sa "Première rentrée"...

Mais ça, c'était la Théorie...

Et tout le monde le sait, "En théorie, tout se passe bien"...

Le matin du 2ème jour, quand, après le réveil j'annonce à Loulou qu'on va se préparer pour aller à l'école, je m'attendais plus ou moins à son "Ah non, pas aller à l'école, veux rester à la maison avec Maman !"...

Forcément...

Le truc que je n'imaginais pas, c'est la crise de larmes et les cris de bébé blessé quand je l'ai laissé... on me l'avait pourtant dit avant...

Les 2è et 3è jours d'école, laisser Loulou hurlant et pleurant, sur son déchirant "Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan" a été une pure TORTURE !

Première semaine de rentrée : - 2 Kilos pour Karinette...

J'envisage de déposer un brevet pour mon régime "Spécial rentrée"...

Le truc, c'est qu'à peine j'avais tourné au coin de la cour de l'école que Loulou ravalait déjà ses larmes et faisait sa vie avec les Légos et autres super jouets de l'école...

Ca aussi on me l'avait dit...

Il a fallu des heures de discussion avec Loulou et une bonne dose de ruse de la part de la Karinette pour trouver THE compromis, c'est à dire THE astuce pour que la dépose à l'école de Loulou se passe bien et que je retrouve enfin l'appétit...

C'est comme ça qu'à partir de la moitié de la 2ème semaine d'école, Loulou a attaqué la 2ème tactique de protestatin dite du "Puisque c'est comme ça je fais pipi dans a culotte"...

La deuxième semaine donc, je récupérais un premier "sac à pipi" après des mois et des mois de propreté diurne...

Le Sac à pipi, c'est le truc que toutes les mamans conaissent... c'est le sac de la honte... le petit sac plastique que j'avais fourni avec les fournitures de la rentrée...

Loulou quant à lui se retrouvait affublé des vêtement moches que j'avais laissé au cas où ça arriverait... parce que forcément, en guise de "vêtements de rechange" j'avais laissé les cadeaux de Tata Simone des trucs que je comptais pas trop mettre à Loulou et qui n'allaient pas me manquer...

Un accident, ça peut arriver...

Le lendemain, re-sac à pipi...

Le surlendemain, re-belote, et un sac énorme en plus, car double accident et Loulou affublé de vêtements qui ne sont donc pas à lui...

A ce stade là, j'ose même plus regarder la maîtresse en face, et quand elle me dit à la fin de cette deuxième semaine que "si ça continue, il faudra qu'on discute d'une solution", une petite goutte de sueur descend le long de ma colonne vertébrale et je me demande si y'a moyen de retrouver une place en crèche...

Heureusement, le week end arrive, et avec, la reprise de longues discussions avec Loulou, à base de "tu es un grand garçon maintenant" (valorisation) "les grands garçons font pipi dans les toilettes, pas dans la culotte !" (explication) pour finir par "si tu fais pipi dans la culotte c'est pas bien !" (menace sous entendue... je sais, c'est pas bien, mais bon, y'a une place à l'école en jeu quand même...)

Quand est arrivée la 3ème semaine, j'avoue que je me demandais un peu ce qui allait me tomber sur le coin du paletot...

Dépose du matin : OK... Récupération le soir : Pas de sac à pipi... Serait-ce gagné ?

Je tente un petit "Et sinon, ça c'est bien passé aujourd'hui ?"

Oui, la journée s'était bien passée... les suivantes aussi se sont bien passées d'ailleurs...

Parce qu'il faut dire qu'entre temps, Loulou a trouvé THE solution : il se fait l'école à MI-TEMPS !

Oui : maintenant, Loulou "Cravaille" le matin et fait la sieste TOUTE l'après midi, au point que l'Ass Mat est obligée de le réveiller à 16h pour qu'il ait à peu près les yeux en face des trous quand je le récupère à 16h25...

Et ça fait 3 semaines que ça dure !

Et sinon, chez toi, ça c'est bien passé la mise en pratique de la rentrée ?!!

A bientôt !