Je ne sais pas à quoi ça tient...

Est-ce dû au fait que nous y passons pas mal de temps, surtout l'hiver (c'est à dire du 1er septembre au 30 juin), ou est-ce dû à une volonté flagrante de Loulou de me faire payer le fait que je l'y emmène alors qu'il DETESTE positivement cela, quoi qu'il en soit, la salle d'attente du médecin reste, de loin, l'endroit où Loulou préfère me faire vivre les pires moments de solitude...

Le dernier en date fut le jour de la visite des 3 ans...

Oui, ce jour là, Loulou n'était pas vraiment malade, il avait juste son p'tit nez qui coulait... attendre que ça dégénère pour avoir un double prétexte (la visite obligatoire des 3 ans + un truc genre otite, angine, bronchite, avec la fièvre et l'inquiétude qui vont bien et j'en passe...) ou programmer une visite en se disant "tiens, pour une fois, il ne sera pas trop mal(ade) et ça se passera mieux ?

Telle était la question...

J'ai opté pour la deuxième solution... prendre un rdv le plus rapidement possible, AVANT que Loulou ne m'ai fait 2 jours à 40°...

Et il me l'a fait payer...

Le rendez-vous était pris pour 17h00... le temps de récupérer un Loulou à l'école et d'aller (à pieds) de l'école à chez le médecin...

Lâchement, je ne l'avais pas prévenu le matin : on était parti à l'école bon gré mal gré, et on avait juste évoqué le week end chez Mamie... entre les 2, je n'osais même pas penser à cette visite chez le médecin devant lui, de peur qu'il ne lise dans mon esprit...

17h00, ça me rappelait ce rdv là... mais cette fois, pas de salle d'attente déserte, tout juste 1 place pour Loulou et moi, donc une looooongue attente en perspective...

J'avoue avoir senti une goutte de sueur perler le long de ma colonne vertébrale quand je me suis rendue compte que je n'avais AUCUN joker pour ce rdv... pas de vêtement de rechange, pas de couche de secours et des toilettes de grands que Loulou avait déjà refuser d'utiliser...

Loulou sortant de l'école, j'essayais de me souvenir du déroulement classique d'une journée pour voir à quelle heure la dernière pause pipi/caca lui avait été proposée et essayer de calculer le temps qu'il me restait avant le...

"Mamaaaan ?? Pipiiiii !!"...

Voilà, nous y étions...

Mais les enfants sont pleins de surprise, et la pause pipi dans les toilettes des grands du docteur s'est bien passée...

Mon erreur a sans doute été de me détendre à partir de là... que pouvait il arriver de pire qu'un "caca" dans la salle d'attente du médecin ????

Quelques minutes plus tard, Loulou jouait tranquillement avec "le jaune et le bleu", le nom qu'il a donné à des jouets qu'il n'arrive pas à nommer autrement vu qu'il ne voit pas trop ce que c'est, quand la dame à côté de moi se mit à tousser...

Loulou a une habitude, où que nous soyons, il parle haut et clair, pour qu'on comprenne bien ce qu'il dit et pour ne pas avoir à répéter... c'est vrai quoi, c'est pénible de répéter...

C'est comme ça que TOUT LE MONDE dans la salle d'attente a bien entendu :

"Maman ? Pourquoi il tousse lui ?"

""Elle" Mon Chéri, pour une dame on dit "elle", hi hi hi (petit rire gêné et niais), comme pour Maman ; et pour Papa et les messieurs on dit "Lui" !" (Voilà voilà voilà)

"Maman, elle est vieille elle, hein Maman ?"...

Si j'avais douté un instant que la leçon ai pu porter, je pouvais donc bien faire une croix sur ces doutes... il avait compris...

C'est dans ces moments là qu'on peut aussi se rendre compte que ce qu'on prenait pour un silence pesant peut ENCORE s'épaissir...

Au fur et à mesure que je m'embrouillais dans des explications et excuses foireuses, Loulou, lui oubliait de quoi il était question et retournait à ses "bleus et jaunes"...

L'attente était longue, vraiment..., et aucun médecin de ce fichu cabinet ne pointait son nez.

La salle était donc toujours aussi pleine quand, s'interrompant au milieu d'un jeu pourtant passionnant, Loulou se mit à se gratter vigoureusement la tête, avant de lâcher :

"Oh, ça gratte, c'est les puces"...

La coupe était pleine, à ce stade là, je n'imaginais même plus échapper à la honte, j'aurais eu ma culotte sur la tête ou des pantoufles roses en forme de lapins à mes pieds (mes deux plus grand cauchemards d'enfant) que ça n'aurait pas été pire...

Dans cette salle d'attente, encore une fois, j'étais seule ! très seule !!!

Et toi, ça t'arrive parfois de te sentir seule au milieu de la foule ?

A bientôt !